l'histoire de votre manga Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 



 Bienvenue 
Bien le bonjour << Invité >> et merci de venir sur history-manga !
Si tu as un problème ( Harcélement, insultes ou autres ) N'hésites pas à nous en parler !
Daïsu's story

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'histoire de votre manga Index du Forum -> histoire enfin ! -> Votre histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Daïsukine

Commandant
Commandant

Hors ligne


Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 48
Féminin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
arme: baton magique blanc
Point(s): 265
Moyenne de points: 5,52

MessagePosté le: Dim 12 Déc - 18:17 (2010)    Sujet du message: Daïsu's story Répondre en citant

Nous étions un beau matin du mois de mai. Tout le village dormait paisiblement, sauf dans une maison ; celle de Daïsukine.
    -Daïsukine ! Daï arrête de bouger ou je ne pourrai pas t'aider à te coiffer ! râla Len.
    Len était le frère jumeau de Daïsukine. Il s'entendaient assez bien.
    -Oui, excuse-moi...Mais je stresse tellement !
    -Voilà j'ai fini, dit Len, content. Moi aussi je stresse, forcément, c'est le jour de l'examen ! Et encore, toi, tu n'as qu'à soigner. Moi je dois me battre pour ne pas espérer finir en bouillie !
    Daïsukine sourit. C'est vrai, l'examen de son frère était plus dur.
Une demi-heure plus tard, ils étaient prêts : Len avec son épée et Daïsukine avec son bâton. Une fois arrivés devant les bâtiments d'entraînement, les jumeaux se séparèrent.
    -Soit prudent Len...
    -Ne t'inquiète pas. Et bon courage !
    Tout en regardant une dernière fois son frère, Daïsukine poussa la lourde porte en bois et entrât. Elle était la dernière. Elle se demandait bien ce qu'allait être le test. Le professeur se leva, toussa, et annonça :
    -Le test d'aujourd'hui consistera à soigner des soldats blessés au combat. Vous aurez chacun un soldat à vous occuper. Seul 100 de vous seront qualifiés, tout dépendra de la qualité du soin et de la rapidité. Bonne chance !
    Il ouvrit les portes. Là, on vit des centaines et des centaines de soldats blessés. Tout le monde entrât et chercha la plaque avec son nom d'inscrit.
Daïsukine devait s'occuper d'un soldat qui a reçu une flèche. Il gémissait.
    -Ne vous inquiétez pas, je vais vous guérir, rassura Daïsukine, en souriant.
    -Merci petite...je t'en serai reconaissant.
    Daïsukine sourit. Elle enleva la flèche, non sans mal, puis se concentra. Il fallait faire le vide pour concentrer toute sa magie dans ses mains, puis tout éjecter dans la blessure. Elle inspira profondément, quand soudain, on entendit une explosion provenir du batiment voisin. Puis, il y eu une lumière blanche.
Quand Daïsukine reprit ses esprits, c'est un paysage détruit qu'elle vit : l'explosion avait soufflé les batiments, seuls les grand maîtres de la magie avaient pû se protéger. La première chose qui lui vint en tête fut Len : l'explosion avait eu lieu là, là ou les épéistes passaient leur examen ! Elle hurla, mais pas de réponse. Elle s'effondra. Son frère était-il toujours en vie ?
Soudain, elle senti une main sur son épaule. C'était Till, le meilleur ami de son frère, épéiste lui aussi.
    -L'explosion...c'est ton frère qui l'a causée...
    -Que...Quoi ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Il est vivant ? Je t'en supplie réponds moi !!
    -Calme toi Daïsu. Je ne sais pas si il est en vie ; mais je peux te dire ce qu'il s'est passé :
Len a été désigné premier pour se battre, contre Nankichi, tu sais son ennemi...Le combat a donc commencé. C'est là que Nankichi à commencé...
    -Commencé ? Commencé quoi ?
    -...Commencé à lancer des menaces, à t'insulter. Ça a mis ton frère hors de lui, et c'est ce qu'il voulait. Et, à un moment, Len était tellement en colère qu'il a transpercé son ennemi avec sa lame, et c'est là qu'il y eût l'explosion.
    - Mais...tu penses qu'il est en vie ?
    - Je ne sais pas. Qu'est-ce que tu ressens, au plus profond de toi ?
    - Hmm...De la colère...Immense...
    - Et bien, cela veut dire que ton frère est toujours en vie.
Là, ils se séparèrent. Daïsukine retourna chez elle, l'examen était bien évidemment annulé. Annoncer la nouvelle à ses parents fut sans doute la chose la plus dur qu'elle eût à faire de toute sa vie. Et, à cet instant, elle promis à ses parents de faire tout son possible pour retrouver son jumeau, et de le ramener à la maison.


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité







MessagePosté le: Dim 12 Déc - 18:17 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Daïsukine

Commandant
Commandant

Hors ligne


Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 48
Féminin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
arme: baton magique blanc
Point(s): 265
Moyenne de points: 5,52

MessagePosté le: Dim 12 Déc - 21:08 (2010)    Sujet du message: Daïsu's story Répondre en citant

Quelques jours plus tard, Daïsukine fut appelée pour soigner les rescapés. Il ne restait plus grand-monde auprès des décombres, les corps avaient déjà été enterrés. Là, elle vit Amiko, une fille avec qui elle avait sympathisé. Tout de suite elle accourue la soigner. Elle était beaucoup blessée.
    -Je suis désolée...pour ton frère...
    -Chut. Économise tes forces. Je vais te soigner.
    -Je ne crois pas que tu puisses y arriver...
Daïsukine se concentra, plus fort que la dernière fois. Soudain elle senti la colère de son frère ; elle essaya de la contourner, mais rien à faire, ça l'envahissait. Puis, ce sentiment se fit tellement fort que...cela produit une petite explosion. Tellement petite que personne ne l'entendit. Elle regarda Amiko. Malgré la faible puissance de l'explosion, elle n'avait pas survécu. Avant de s'effondrer en larmes une deuxième fois, elle ré-essaya. Daïsukine savait que c'était interdit de faire réssuciter. Mais elle devait essayer. Elle l'avait tuée, il faillait tout faire pour réparer cette erreur. Donc, elle inspira un grand coup, puis se concentra. Quand, tout d'un coup, elle entendit un cri :
    -Daïsukiiiiiii ! Ne fais pas ça tu vas y rester !
    Elle se retourna, et vit Anju. C'était une fille sage, mature dans ses pensées et dans ses actes ; la fillette avait 10 ans, et était la sœur d'Amiko. Elle apellait toujours Daïsukine "Daïsuki".
    -Anju, je suis désolée...
    -Daïsuki, ne soit pas désolée. Tu as fait tout ton possible. Et tu as même failli faire une bêtise ! Tu aurai pû mourir toi aussi !
    -Oui, c'est vrai...Quand aura lieu l'enterrement ?
    -Demain. Je viendrai te chercher.
Daïsukine s'excusa une dernière fois, puis parti. En quelques temps, elle venait de perdre son frère et une amie. Elle s'assit au bord de la rivière. La jeune fille devait partir à la recherche de son jumeau, mais par où chercher ? Aucune idée. Ça se trouve Till avait tord, et c'est une dépouille qu'elle cherchait ? Rien que d'imaginer ça, quelques larmes coulèrent le long de ses joues. Elle lâcha un soupir, se releva, et marcha tout le long de la rive. Pendant toute la nuit. Daïsukine n'avait aucune envie de rentrer chez elle et annoncer la mauvaise nouvelle. Elle n'en avait pas le courage. Vers 16h, elle entendit la cloche de l'église sonner ; c'était sans doute l'enterrement d'Amiko.
Une fois arrivée au cimetière, tout le monde était parti. Seul les fossoyeurs étaient encore là. Daïsukine s'acroupit, posa une rose qu'elle avait trouvée en chemin. Sur la tombe, il y avait une plaque avec écrit "A ma très chère grande sœur, bon repos éternel. Anju.". C'était émouvant. "Je l'ai privée de sa grande sœur...J'ai retiré l'aînée...Je ne suis qu'un monstre" murmura t-elle dans un sanglot. Brusquement, il se mit à pleuvoir.
    -Tu devrai rentrer ma petite ! dit le fossoyeur
    -Non. Je ne mérite pas de rentrer où que ce soit.
    -Pourquoi dis-tu ça ? Ce n'est pas de ta faute, tu sais...
    -SI ! Je ne suis qu'une meurtrière !
    -Non, elle s'était blessée pendant l'explosion, ce n'est pas de ta...
    -Taisez-vous ! Je ne mériterai pas de vivre ! coupa -t-elle.
    Elle avait tellement hurlé qu'elle eût attiré un jeune homme.

__________________________________________________

Voilà Screntali ^^


Revenir en haut
MSN Skype
Daïsukine

Commandant
Commandant

Hors ligne


Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 48
Féminin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
arme: baton magique blanc
Point(s): 265
Moyenne de points: 5,52

MessagePosté le: Mar 14 Déc - 19:51 (2010)    Sujet du message: Daïsu's story Répondre en citant

Il devait avoir le même âge qu'elle et il était beau...Non ! Elle chassa ces pensées de sa tête.
Il s'approcha.

    -Que se passe t-il ? s'enquît t-il.
    -Cette jeune fille prêtant qu'elle est une meurtrière...répondit le fossoyeur.
    "Prétend" ? Mais c'était la vérité !
    - C'est le cas, j'ai tué mon amie de mes mains !
    Et, à son plus grand étonnement, il ne partit pas :
    - Comment à tu fait ?
    - Je... Je voulais la soigner et... à la place je...
    En repensant à cette histoire, au visage d'Amiko, à la plaque qu'avait mit Anju et...fondit en larmes. Elle se sentait tellement coupable...
    - Tu as voulu la soigner, pas la tué !
    Daïsukine le regarda. Elle cherchait quelque chose à répliquer mais...il avait raison ? On dirait bien...Cela estompa la tristesse qu'elle avait. Elle sécha ses larmes.
    - Je m'appelle Screntali, et toi ?
    Screntali...C'était donc son nom ; à cet instant elle se dit qu'elle n'oublierai jamais ce nom.
    - Daïsukine...
    - Et bien, sèche tes larmes, Daïsukine ! Sombrait dans des sanglots abîmerait un visage aussi joli que le tien !
    Cette remarque l'étonnat. Plus que ça même. Son cœur s'accèlera. Elle était amoureuse. D'un inconnu. Mais elle était heureuse ! Il s'assit à côté d'elle.
    - C'était ton amie...
    Soudain elle retomba sur terre.
    - Oui...
    - Sais-tu ce qui c'est passait, ce qu'est cette "lumière blanche" ?
    ...Était-ce un espion ? D'un coup elle eût des doutes.
    - ...
    - Ne t'inquiète pas, je ne suis pas de la Aura
    Cela la soulagea. Elle sentait qu'elle pouvait faire confiance.
    - C'est mon frère qui a fait ça, et je le recherche maintenant.
    Ainsi, ils continuèrent de parler. Pendant une demi heure. Elle redoutait le moment où ils allaient devoir se séparer. Mais pour le moment, elle profita de l'instant présent. Ils savaient tout l'un de l'autre maintenant.
    
    - Screntali, je n'ai jamais rencontrer quelqu'un comme toi...
    Il fallait qu'elle le lui dise. C'était plus fort qu'elle.
    - ... Moi non plus.
    - Alors tu vas devoir rentrer ..?
    Daïsukine redoutait la réponse. Elle voulait être avec lui pour toujours.
    - Oui, je dois prendre des forces pour demain
    Non ! Pas ça ! Il fallait qu'il reste !
    -Non...
    Elle lui pris la main, sans le vouloir. Peut-être cela allait le faire rester ? Il rougit.
    - Mais...
    - Je veux rester avec toi...
    Screntali s'approcha d'elle. Ça la fit rougir. Et...il l'embrassa. Ce moment fut le plus beau de sa vie. Elle en oublia tout ces problèmes, et rêva juste de finir sa vie avec Screntali.


Revenir en haut
MSN Skype
Daïsukine

Commandant
Commandant

Hors ligne


Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 48
Féminin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
arme: baton magique blanc
Point(s): 265
Moyenne de points: 5,52

MessagePosté le: Mer 15 Déc - 22:28 (2010)    Sujet du message: Daïsu's story Répondre en citant

    -Alors, on se revoit demain ? demanda t-il.
    -je l'espère !
    - Bien j'y vais, au revoir !
    Il embrassa Daïsukine, une dernière fois. Puis il partit. Elle se retrouva seule. Que faire ? Elle resta assise, là, à se remémorer ces derniers évènements. Soudain, elle vit au loin des ombres. Il ne valait mieux pas traîner. La jeune fille rentra donc chez elle. Plus tard, dans la nuit, on entendit des bruits. Mais Daïsukine n'entendit pas, elle était trop occupée à penser à Screntali...Quand ils arrivèrent. Les éons. Daïsukine était tétanisée de peur ; Mateus était là. Ça s'annonçait plutôt mal. Elle fit un bond, essaya d'ouvrir la fenêtre, en vain. Ils l'empoignèrent ; elle décida de se laisser faire, pour ne pas les énerver. Ils l'enfermèrent dans une pièce, petite. Leur chef arriva, s'empara d'un bâton qu'il fit geler, pour lui montrer à quel point elle était impuissante.
    
    -Alors, d'où venait cette lumière blanche ? Je te conseille d'être coopérative, si tu tiens à ton frère et à ton cher ami.
    Il fallait lui répondre, il n'y avait pas d'autre choix...Si son frère avait été là, il l'aurai aidé...Mais il n'était pas là...il ne reviendrai probablement jamais...quelques larmes coulèrent le long de ses joues.
    -Vas-tu répondre ou je te gèle sur place ?
    -Heu...C'est...c'est de mon frère qu'elle provient...
    -Ton frère ? Ça devient intéressant...Peux-tu faire de même ? Et ne t'avise pas de mentir où je te tuerai !
    -Non, je ne peux pas faire pareil.
    -Menteuse ! Je le sais.
    Il lui balança son baton, qui lui fit une grosse écorchure sur tout le bas de la jambe, avant de partir en poussant un rire diabolique. Elle était maintenant seule, assise dans cette pièce, froide, effrayante. Que faire ? En voyant sa jambe, elle décida de se servir de sa magie ; après tout, elle n'avait pas passé le test, c'était l'occasion d'essayer. Elle se concentra et...paf ! Sa blessure était guérie ! Il y avait quand même une grosse cicatrice, mais c'était guérit ! Contente de son exploit, elle se releva et scruta la pièce. Il y devait bien y avoir une sortie...Il fallait trouver un prétexte pour sortir et s'évader...

    -Il faut que je prenne l'air sinon je...je vais m'asphyxier, je ne pourrai plus vous aider ! lança t-elle, à tout hasard.
    -Hmm...Vraiment ? Soit. répondit-il
    Elle sorti. Dehors, il faisait encore nuit noire. Pas moyen de savoir où elle était mais...Daïsukine se mit à courir. Les gardes la rattrapèrent, ils enfoncèrent leurs griffes dans ses bras. Mais il fallait qu'elle parte, qu'elle rejoigne Screntali, son bien-aimé ! Elle tira. Les griffes lui déchirèrent la peau. Elle continua à tirer, mais arrêta, la jeune fille n'avait plus de forces. Elle s'évanouit.

A son réveil, elle avait les mains liées et le chef était là. Il n'avait pas l'air content. Elle essaya de se détacher les mains, mais elle avait horriblement mal aux bras.

    -Te voilà enfin réveillée. Tu y as cru, hein ? HAHAHAHAHA Tu ne t'en ira pas d'ici avant de m'avoir légué ton pouvoir. Cette lumière blanche.
    -Mais...je ne l'ai pas moi !
    -Moque-toi de moi ! Je n'aime pas du tout ça !
    -Je ne me moque pas ! Ce n'est que la vérité...laissez-moi partir maintenant...Je veux sortir...
    -Pour que tu te fasses plaindre par tout le monde ? Non. Tu vas nous servir, d'appât par exemple. Ton petit ami avait l'air assez fort dis moi...
    -Non ! Pas ça !
    -Tu n'as pas vraiment le choix. Je te laisse sortir. Mais n'oublie pas : où que tu sois, quoi que tu fasses, nous te surveillerons.

Il détacha Daïsukine, lui banda les yeux, la fit avancer et la lâcha chez elle. Qu'allait-elle faire ? Elle décida de se cacher. Chez elle. D'un côté, elle voulait revoir Screntali, l'embrasser...mais il ne fallait pas qu'il vienne...C'était si confus. Maintenant, elle ne pouvait rien faire, à part attendre qu'il se passe quelque chose. Pendant tout ce temps où elle était coupée du monde, elle ne cessa de penser à Screntali.
Où était-il ? Peut-être qu'il l'avait oubliée...Oui, sûrement...Ça valait certainement mieux comme ça ? Pas pour elle. Daïsukine désirait tellement lui reparler, de ce qui s'est passé, de ses sentiments, de tout !

________________________________________________________________________________

Suite au prochain post !


Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:06 (2018)    Sujet du message: Daïsu's story

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'histoire de votre manga Index du Forum -> histoire enfin ! -> Votre histoire
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure